DIRE SE QUE VOUS PENSEZ SANS AVOIR PEUR DE BLESSER

Par toujours aisé de dire ce que l’on pense sans blesser l’autre ou lorsqu’on a peur de blesser l’autre

voici une méthode inspirée de la communication non violente, claire et efficace pour s’affirmer et oser dire de façon authentique

Cette méthode va vous guider pour dire ce que vous pensez. Sans avoir peur de blesser, ou de vous fâcher avec votre interlocuteur.

Cette méthode est incontournable pour vous aider à exprimer une critique constructive, et la voici :

On l’appelle la méthode « DESC ».

La méthode « DESC », par son nom lui-même, nous donne les étapes à suivre :
D = Décrire
E = Exprimer nos Émotions
S = Spécifier des Solutions
C = Conséquences et Conclusion

Je vais maintenant détailler chacune de ces 4 étapes :

PREMIÈRE ÉTAPE : « D » comme « Décrire les faits »

La première étape « Décrire les faits », c’est présenter la situation avec des faits concrets et observables. La description doit rester simple, sans exagération. Et surtout elle doit être objective.

Vous devez donc bien faire la différence entre un jugement (subjectif) et un fait (objectif).

Souvent nous avons tendance à porter un jugement quand nous voulons décrire un fait. Il existe une technique très simple pour retrouver le fait concret qui nous a conduits à ce jugement : il suffit de se demander « Qu’est-ce qui me fait dire cela ? ».

Prenons un exemple :
« Jules est radin. » –> c’est un jugement.
Question : « Qu’est-ce qui me fait dire cela ?
Réponse : « Jules ne m’a jamais invité à dîner. » –> ça c’est un fait.

Pour introduire ce fait, pensez à utiliser des expressions comme « Je constate que ».
Exemple : « Je constate que tu ne m’as jamais invité à dîner. »
Le « Je constate » est essentiel. Grâce à lui votre interlocuteur ne se sentira ni attaqué ni accusé.

DEUXIÈME ÉTAPE : « E » comme « Exprimer ses Émotions »

La deuxième étape de la méthode DESC, c’est d’exprimer ses émotions et ses sentiments.
L’émotion que vous devez nommer doit être une émotion tournée vers le comportement de la personne, et non vers la personne elle-même. Privilégiez donc un « Je ne supporte plus tes blagues. » à un  « Je ne te supporte plus. »

Attention à toujours bien utiliser le « Je » et pas le « Tu ».
Quand vous utilisez le « Je », vous assumez la responsabilité de vos propos et de vos émotions : « Je suis agacé quand tu ne réponds pas au téléphone. »
Au contraire le « Tu » est accusateur. Votre interlocuteur se sentira agressé : « Tu m’agaces quand tu ne réponds pas au téléphone. »

TROISIÈME ÉTAPE : Spécifier des Solutions

La troisième étape de la méthode DESC consiste à proposer des solutions.
Il s’agit donc de répondre à la question : « Comment améliorer la situation ? »
Les solutions doivent être claires, réalistes et réalisables.
Vous pouvez proposer vous-mêmes des solutions. Vous pouvez aussi demander à votre interlocuteur de proposer ses propres idées. Si les idées viennent de lui, il y a plus de chances qu’il les applique par la suite…

QUATRIÈME ÉTAPE : Conséquences et Conclusion

Enfin, la quatrième et dernière étape de la méthode DESC porte sur les conséquences.
L’idée, c’est de donner les conséquences négatives et les inconvénients si le problème persiste. Mais c’est aussi de donner les conséquences positives si chacun respecte les engagements pris dans la partie « solutions ».

4 CONSEILS

Je vous conseille de bien suivre ces recommandations si vous souhaitez appliquer la méthode DESC efficacement. Vous devez :

– Agir rapidement : N’attendez pas que les choses s’arrangent d’elles-mêmes ;

– Traiter un seul problème à la fois : Pensez à regrouper les faits en un problème commun si c’est possible ;

– Trouver le bon moment d’agir : Votre interlocuteur doit être disponible et prêt à l’écoute ;

– Aborder le problème en privé : L’échange doit se faire seulement entre les personnes concernées ; Ne mettez pas votre interlocuteur en défaut devant d’autres personnes.

EXERCICE

Je vous propose maintenant un exercice qui va vous aider à assimiler la méthode

1) Pensez à plusieurs situations qui vous déplaisent et auxquelles vous aimeriez mettre fin (en faisant une remarque à quelqu’un)…

2) Choisissez dans ces situations celle qui vous semble la plus facile…

3) Par écrit, rédigez votre critique constructive en suivant les 4 étapes de la méthode DESC, et les recommandations.

4) Entraînez-vous à répéter cette critique, par exemple devant votre miroir, puis face à un ami de confiance.

5) Quand vous vous sentirez prêt, allez voir la personne concernée, et faites lui la critique telle que vous l’avez préparée.

6) Ça n’a pas marché du premier coup ? Pas de soucis, l’essentiel c’est de commencer à changer vos habitudes. Ne vous découragez pas, vous ferez mieux les prochaines fois. L’essentiel, c’est de commencer un jour.  Répétez cet exercice pour les autres situations que vous avez relevées au point 1).

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *