Pour dire NOUS, il faut savoir de qui on parle

Pas de nous sans plusieurs JE incarnés

Résultat de recherche d'images pour "nous"

…Seul, on peut se battre, on peut refuser, on peut se venger comme on peut
Mais on se fait écraser.

Alors que deux personnes qui se battent adossées l’une à l’autre peuvent traverser une foule.

Une chaîne humaine peut briser un cordon

Une armée peut affronter une armée

Deux personnes peuvent s’empêcher de devenir folles, se soutenir, se convaincre, s’aimer, se masser, espérer, faire l’amour.

Trois personnes forment une délégation, un comité, une béquille.

A quatre on peut jouer au bridge et créer une association.

A six on peut louer une maison entière, manger de la tarte sans se resservir et organiser une soirée de bienfaisance.

A douze on fait une manif

A cent on remplit un hall.

A mille on a la solidarité et une newsletter.

A dix mille, le pouvoir et son propre journal

A cent mille son propre media.

A un million, son propre pays.

On avance comme un seul homme, ça commence quand on passe à l’acte, ça commence quand on recommence après qu’ils ont dit non,

Ça commence quand on dit Nous en sachant de qui on parle
et chaque jour nous sommes un de plus.

extrait de « the low road » dans the Moon is Always Female
De Marge PIERCY

ET VOUS QUAND VOUS DITES « NOUS »
DE QUI PARLEZ VOUS ?

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *