Retrouver le plaisir de la vraie conversation

L’idée que l’Humanité ait atteint son but ultime lorsque chacun exerce une profession ou en maîtrise le jargon est absurde. Les humains ne sont plus ce qu’ils étaient lorsqu’ils concevaient les métiers comme des corporations ou des sociétés secrètes, ayant chacune le monopole de certains savoirs. La découverte du monde ne fait qu’aiguillonner notre curiosité. Actuellement, ce stimulant vient des médias, plus que de l’Université et du travail. Si nous ne voulons pas être asphyxiés par eux, il nous faut élargir sur le champ de nos conversations.

Un premier sujet de conversation qui pourrait donner des réponses et des idées surprenantes :

Pourquoi certains trouvent-ils plus commode d’écouter les conversations des autres derrière des machines ou encore de parler derrière des machines ?

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *