SE SÉPARER POUR POUVOIR TISSER LES LIENS

Se séparer…. pour conjuguer

 

Sortir du phantasme « tu es tout pour moi, je suis tout pour toi » l’idéal de l’amour imaginaire !

Se séparer et avoir les moyens de choisir ses proches au lieu de les subir, l’idée n’est pas neuve.

Rousseau disait déjà que « l’enfant devenu adulte était désormais apte à nouer d’autres liens avec ses parents, consciemment et librement, voulus cette fois ».

Dans son discours sur l’inégalité parmi les hommes, il précisait « chaque famille devient une petite société d’autant mieux unie que l’attachement Continuer la lecture

Spread the love

Comment l’obligation d’aimer tue l’Amour ?

L’incohérence des discours

Trêve de belles évocations  en souffle  qui vient si souvent redynamiser nos relations, c’est l’obligation d’aimer qui nous assourdit dans les discours religieux et dans toutes ces publications notre société laïque aujourd’hui.

A commencer par les 10 commandements bien intégrés dans notre société  que l’on soit chrétien ou autre.

Actuellement  l’amour est le nouveau commandement

Je suis atterrée par la multitude de commentaires passés et présents qui parlent de l’amour en termes de devoir. Même ceux qui y voient une caractéristique humaine naturelle. Si l’amour est naturel, pourquoi tant d’acharnement à nous l’imposer ? Incohérence dans la société civile de ses derniers siècles, Continuer la lecture

Spread the love

COMMENT LA CONNAISSANCE VIENT AU GENS

JE VAIS VOUS RACONTER UNE HISTOIRE PARCE QU’ELLE TRAITE DE LA FAÇON DONT LA CONNAISSANCE VIENT AUX GENS

il y a bien longtemps, le monde était plongé dans le noir, il n’y avait de lumière nul part. Tout le monde ne cessait de se cogner contre les choses, et plus d’une tête était Continuer la lecture

Spread the love

POURQUOI LE MANQUE FAIT MAL ?

QUAND NOUS RESSENTONS LE VIDE, NOUS AVONS MAL! POURQUOI ?

Parce que auparavant il y a eu relation satisfaisante. C’est par rapport à une lien affectif et agréable qu’émerge le sentiment douloureux d’en être privé. Quand on nie cette souffrance (un de perdu dix de retrouvés) (même pas mal!) , on s’installe dans un fantasme d’autosuffisance. Dans le pire des cas, on fait une croix sur tout amour ou amitié à venir. Le « pas besoin de lui, d’elle » se transforme peu à peu en « pas besoin des autres ».

Paradoxalement, accueillir avec lucidité la conscience du vide permettra de donner un lieu intérieur à son désir. Et la capacité d’aspirer Continuer la lecture

Spread the love

TRAVERSER LA PEUR D’ÊTRE ABANDONNER

LA PEUR D’ÊTRE ABANDONNER

La plus petite avancée sur le chemin de solitude peut déclencher la peur panique d’être abandonné, c’est l’indice qu’on l’a déjà été. Bien des parents tombent des nues quand l’enfant devenu adulte, leur révèle un sentiment abyssal d’abandon dans telle ou telle circonstance familial.

A regarder l’omniprésence de la peur de l’abandon, je pense que la majorité des adultes, malgrè leur bonne volonté, leurs bonnes intentions, passe à côté du vécu de leur enfants.

Pourquoi ?

D’une part, ceux-ci n’ont pas de mots pour le décrire et apprennent vite à ne rien montrer; D’autre part, comment les parents le devineraient-ils, y seraient-ils sensibles quand eux mêmes ont étouffé depuis longtemps un vécu similaire. On n’est pas sourd et aveugle à ce que vit son enfant sans être soi même sourd et aveugle à ce qu’on a soi même vécu enfant.

c’est jusque là qu’il nous faut chercher la racine du besoin de fusionner : le manque aujourd’hui est insupportable parce que l’abandon d’hier à été dévastateur.

Dans le pire des cas, on en est « mort » on fera tout pour combler le manque actuel plutôt que d’avoir à revisiter l’abîme que l’on porte en soi

De nombreux couples, familles, amitiés sont ainsi parasités par une peur dont le ou les partenaires, souvent, ne sont pas même conscients. L’angoisse de perdre autrui, de manquer de lui, alimente alors des comportements de possessivité et de dévoration.

Quand on s’en aperçoit et qu’on désir sincèrement sortir de cet emprisonnement, que l’on veut grandir , devenir capable d’assumer ce manque, la tâche parait gigantesque.

D’expérience, je ne crois pas que l’on puisse y arriver seul. Le vertige est tel que l’existence de quelques autres bien différenciés constitue l’unique repère. Eux sont bien là, la relation avec eux tient bon, on peut descendre dans ce vide redoutable qui n’est pas le leur.

Donc au moment même ou l’humain prend conscience de son manque (symboliquement le vide en soi ou encore une côte en moins) arrive Continuer la lecture

Spread the love

Tout ne vient pas des parents ! il y a aussi les facteurs

Nos comportements ne sont jamais fixes, ils évoluent en fonction de sept facteurs principaux qui influencent nos comportements

  1. La famille : elle nous a donner des habitudes, des rituels, une éducation « principes de vie « , manière de se tenir, façon de manger, de se parler et parfois une éducation religieuse, enfant unique ou  le rang que nous tenons dans la famille, notre fonction, est-ce une famille unie, composée, recomposée …;
  2. L’environnement : le pays, les valeurs du pays (l’idéal vers lequel doit tendre le pays, en France par exemple LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, même si nous avons encore beaucoup de choses à améliorer pour l’incarnation de cet idéal !) , l’éducation scolaire, l’histoire du pays dans toutes ces dimensions étatiques et religieuses, les professeurs, les amis, les supérieurs hiérarchiques, les collègues, nos lectures, les médias,  la mode, les normes ….
  3. Nos principes de vie (ou valeurs à atteindre): transmis par le lien de sang, transgénérationnel, transmission acquise via l’extérieur. Inconscient collectif.  Principes de vie développer grâce à nos expériences de vie 
  4. Notre état émotionnel : qui se manifeste en fonction des envies, désirs et besoins satisfaits ou non (la plus grande émotion dévastatrice aujourd’hui est la frustration) 
  5. Notre posture corporelle : si nous nous tenons droit, cambré, courbé , crispé, tendu, ferme, souple …..
  6. Notre alimentation : trop riche, pas assez, sucrée, salée, équilibrée …
  7. Notre équilibre entre activité et repos : activité en mouvement, sport, marche, et repos, détente musculaire et mentale

OBSERVEZ, RESSENTEZ…VIVRE CE N’EST PAS AVOIR DES COMPORTEMENTS DE PANTINS SOUMIS ! NOS CONDITIONNEMENTS ÉVOLUENT MALGRÉ NOUS LA PLUPART DU TEMPS SI NOUS N’EN PRENONS PAS CONSCIENCE !

Nos comportements sont toujours évolutifs, pour qu’ils ne changent pas, il faudrait que ces 7 facteurs soient toujours à l’identique. Tout simplement impossible, le changement fait parti de notre nature la plus profonde

Spread the love

Attachement et appartenance

C’est dans le silence intérieur que nous ressentons le vide que le silence extérieur nous a donné!

combien de fois ai-je entendu : « comme j’aurai apprécié entendre le mot
mon enfant, ma fille, mon fils, ma femme, mon amie, ma chérie, mon chéri mon amour  »

Ces simples petits mots d’appartenances nous ont été dit bien évidemment, mais parfois rarement ou tout simplement pas quand nous en avions besoin !

Ces simples petits mots qui apportent ce doux sentiment d’attachement. L’attachement pas dans le Continuer la lecture

Spread the love

LES SYSTÈMES HUMAINS

La famille vie des changements historiques et sociaux de son temps.  Elle vit des crises et cherche des solutions

  • La réciprocité, c’est donner et recevoir

  • Dans la famille existent divers rangs, rôles et fonctions

Les systèmes humains, forment une dynamique qui est formée de personnes en interaction intense, de telle sorte que le comportement d’un membre affecté et, est affecté par celui de l’autre.

Tout système favorise d’autres arrangements, ce que nous nommons des sous-systèmes.  Par exemple, Continuer la lecture

Spread the love

L’indépendance, plus encore que l’intelligence, détruit nos relations.

Plus vous êtes intelligent et indépendant, plus vous avez de mal à trouver l’amour

 

LIRE L’ARTICLE de SANDRA VERINGA  ICI

Spread the love