Confinement & connexion avec soi

Le confinement peut être une opportunité pour faire une connexion
avec soi-même !

Ça veut dire quoi ?

On peut établir une connexion à trois niveaux différents :
1 – avec soi-même 
2 – avec d’autres personnes 
3 – avec la nature

La connexion avec soi-même est fondamentale pour toutes les autres formes de connexion. La connexion avec soi-même signifie que vous dites fondamentalement oui à qui vous êtes. Vous vous estimez suffisamment pour que les autres vous prennent au sérieux et vous écoutent. Vous avez de l’amour pour vous, à la base. Même si vous n’êtes pas parfait-es, même si vous avez des émotions ou des pensées négatives, cet amour pour vous-même vous conduit à un « oui » profond et à une volonté de comprendre vraiment d’où vient la négativité et comment vous pouvez vous guérir.

À partir de cette solide fondation d’estime de soi, une attitude compréhensive envers les autres se crée naturellement. Si vous acceptez vraiment de plonger en vous-même et que vous développez une meilleure compréhension de votre humanité, vous percevrez les autres d’une manière plus douce et tolérante. Vous serez plus généreux-ses, plus ouvert-es et vous serez moins enclin-es à juger. Cette attitude accroît votre faculté à lâcher prise sur tout comportement inauthentique et hypocrite envers les autres et vous pourrez vous ouvrir véritablement à vos expériences et à celles des autres. C’est enrichissant pour les relations et vous reconnaissez cela à la joie qu’un véritable contact vous donne.

Comment faire pour se connecter à soi-même ?

Observez-vous sans jugement, respirez à partir de votre cœur, écoutez votre corps, vos sensations et votre « petit moi jacasseur » est déjà un bon début de rencontre et de connexion avec soi !  C’est cela le début d’un travail sur soi, cela se fait sans effort.

Spread the love

Le cerveau pendant le confinement

Le saviez-vous, tout individu qui adopte une attitude mentale passive annihile graduellement ses performances intellectuelles. Tout effort cérébral lui devient pénible et se traduit par des résultats de plus en plus médiocres. Dans les cas les plus extrêmes, il devient progressivement incapable d’exercer son potentiel de réflexion.

Pour votre propre bien, nous vous conseillerons toujours d’entretenir vos facultés intellectuelles en vous adonnant à la lecture, à la réflexion et à la méditation. En ce sens, il est important d’éviter de passer trop de temps à vous « évader » devant un écran de cinéma, de télévision, d’ordinateur ou de smartphone, car cela amoindrit à long terme nos processus mentaux et porte atteinte à notre pouvoir de concentration. Pour prendre une autre analogie, il est vrai qu’il est plus facile de regarder quelqu’un travailler que de le faire soi-même. Pourtant la satisfaction que procure l’activité, qu’elle soit physique ou mentale, est beaucoup plus grande que celle que l’on éprouve dans la passivité ou le laxisme. Bien évidemment il est important de se réserver des périodes de repos et de distraction, car elles constituent une nécessité pour se changer les idées et se régénérer sur tous les plans. Cependant, il est important que de telles périodes ne doivent pas devenir systématiques et donner lieu à une indolence maladive, ce qui constitue en soi une pathologie.

Prenez grand soin de vous

Spread the love