Le cerveau pendant le confinement

Le saviez-vous, tout individu qui adopte une attitude mentale passive annihile graduellement ses performances intellectuelles. Tout effort cérébral lui devient pénible et se traduit par des résultats de plus en plus médiocres. Dans les cas les plus extrêmes, il devient progressivement incapable d’exercer son potentiel de réflexion.

Pour votre propre bien, nous vous conseillerons toujours d’entretenir vos facultés intellectuelles en vous adonnant à la lecture, à la réflexion et à la méditation. En ce sens, il est important d’éviter de passer trop de temps à vous « évader » devant un écran de cinéma, de télévision, d’ordinateur ou de smartphone, car cela amoindrit à long terme nos processus mentaux et porte atteinte à notre pouvoir de concentration. Pour prendre une autre analogie, il est vrai qu’il est plus facile de regarder quelqu’un travailler que de le faire soi-même. Pourtant la satisfaction que procure l’activité, qu’elle soit physique ou mentale, est beaucoup plus grande que celle que l’on éprouve dans la passivité ou le laxisme. Bien évidemment il est important de se réserver des périodes de repos et de distraction, car elles constituent une nécessité pour se changer les idées et se régénérer sur tous les plans. Cependant, il est important que de telles périodes ne doivent pas devenir systématiques et donner lieu à une indolence maladive, ce qui constitue en soi une pathologie.

Prenez grand soin de vous

Spread the love

La téléconsultation, alternative pour VIVRE EN SANTÉ


Dans le cadre de mon travail, compte tenu de la mobilité géographique importante des personnes que j’accompagne, j’ai déjà eu l’occasion de proposer des consultations à distance, soit par téléphone ou par vidéoconférence.

Je sais que de nombreuses personnes sont très anxieuses face à cette épidémie que nous traversons. Cette anxiété peut nuire au système immunitaire en causant un stress intensif, mais elle peut aussi conduire à un stress post-traumatique important.

C’est ainsi que, soucieuse de rendre accessible le suivi psychologique au plus grand nombre, j’ai décidé d’ouvrir vivre en santé à la téléconsultation pendant la durée du confinement lié au COVID19, et même plus longtemps si nécessaire.



Ainsi, cette approche à distance semble être une bonne alternative !

De ce fait, si vous ressentez le besoin d’un suivi psychologique, d’un accompagnement en sophrologie et même d’une séance d’hypnothérapie, sachez qu’il existe une possibilité de consulter à distance. facilement,  en prenant directement RDV en ligne sur le site DOCTOLIB.fr

Durant le confinement, les tarifs sont revisités pour la circonstance afin que les consultations soient accessibles au plus grand nombre.

Lydia Bousquet

Spread the love

Retrouver le plaisir de la vraie conversation

L’idée que l’Humanité ait atteint son but ultime lorsque chacun exerce une profession ou en maîtrise le jargon est absurde. Les humains ne sont plus ce qu’ils étaient lorsqu’ils concevaient les métiers comme des corporations ou des sociétés secrètes, ayant chacune le monopole de certains savoirs. La découverte du monde ne fait qu’aiguillonner notre curiosité. Actuellement, ce stimulant vient des médias, plus que de l’Université et du travail. Si nous ne voulons pas être asphyxiés par eux, il nous faut élargir sur le champ de nos conversations.

Un premier sujet de conversation qui pourrait donner des réponses et des idées surprenantes :

Pourquoi certains trouvent-ils plus commode d’écouter les conversations des autres derrière des machines ou encore de parler derrière des machines ?

 

Spread the love